Connaissez-vous la dépression saisonnière ou blues hivernal ?

Qu'est-ce que ce blues? Les causes

Ca y est, l’automne est bien installé avec les arbres qui roussissent ou jaunissent et les feuilles qui jonchent le sol.
La couleur du ciel vire désespérément au gris mais surtout la luminosité baisse terriblement.
Et ce 2ème confinement n’est pas fait pour améliorer mon humeur morose : je n’ai pas envie de faire grand chose à part dormir plus que d’habitude, manger sucré, me sentir triste, sans allant pour ce qui m’enthousiasme d’habitude et fatigué, fatigué, fatigué……
Vous reconnaissez-vous ? Peut-être souffrez-vous de dépression saisonnière également appelé trouble affectif saisonnier ou blues hivernal ou dépression saisonnière …

Ce trouble toucherait 1 français sur 5 principalement dans les mois en BRE : septembre, octobre, novembre, décembre mais il peut continuer parfois jusqu’au printemps.

Quelle est la cause de ce trouble affectif saisonnier ?

La cause principale est la diminution de la luminosité qui passe brutalement de 50 000 lux un jour d’été à 10 000 lux un jour d’automne. Il est possible de perdre 58 minutes de soleil en 15 jours, ce qui représente un vrai défi pour notre horloge interne.

Les causes aggravantes sont :
• La personnalité : si je suis très anxieuse et stressée d’habitude, la baisse de luminosité va me perturber beaucoup plus que je suis joyeuse et détendue.
• La génétique : s’il y a beaucoup de dépressions dans toute ma lignée, je risque d’être plus sujette à cette dépression saisonnière.
• L’alimentation : si je mange gras, sucré, sans vitamines ni minéraux, mon système immunitaire sera moins performant pour me protéger de ce blues hivernal.

Que faire pour contrer cette dépression saisonnière ?

1. Observer mes pensées : si la majorité de mes pensées sont négatives, il va être indispensable pour moi de POSITIVER. La période actuelle avec le confinement génère stress, anxiété et même angoisse pour certains. Selon les lieux et nos conditions de vie, nous avons vécu différemment le 1er confinement. Nous allons donc rechercher les émotions associées au confinement 1 pour les transférer sur le confinement 2. Donc si tout s’est bien passé la première fois, pas de stress. Mais si des problèmes pratiques sont intervenues, les émotions associées seront négatives…

Voici un lien vers un article expliquant comment la sophrologie aide à gérer son stress

2. Mon alimentation :
• Manger des fruits et légumes de saison riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables au fonctionnement du corps : pommes-poires-raisin-courges-figues-courge-carotte-courgette-betterave-topinambour-celeri-poireau-salade…
• Manger les bons gras : Il ne faut pas manger moins gras mais les bons gras : ce sont les omega 3 : poissons gras-légumes à feuille verte-graines de chia-fruits secs-légumineuses. Ces omega 3 sont ANTI INFLAMMATOIRES donc quand j’en absorbe, les omega 3 activent une cascade de molécules anti-inflammatoires qui jouent leur rôle.• Manger des super aliments comme les graines germées, les herbes aromatiques et les épices pour leur richesse en vitamines et minéraux.

3. La vitamine D3 : elle est synthétisée en présence du soleil. Donc absence de soleil = carence en vitamine D. Sa fonction principale est de permettre l’absorption intestinale du calcium et du phosphore ce qui permet une bonne minéralisation des os, cartilages et dents, une contraction musculaire efficace, une bonne qualité de la transmission nerveuse et de la coagulation. Elle a bien d’autres rôles voir
Quelques aliments en contiennent : l’huile de foie de morue, les poissons gras et le jaune d’œuf.

Voici un lien vers un article sur la vitamine D

4. Le Magnésium : c’est un minéral qui participe à plus de 300 réactions métaboliques et il est vital au système nerveux central. D’ailleurs une carence en Mg est impliquée dans l’irritabilité, fatigue, troubles du sommeil, altérations du système immunitaire…
Les aliments qui en contiennent : cacao, courge, fruits de mer, poissons gras , légumes secs, amandes, certaines céréales…

Voici un lien vers un article sur le magnésium

5. Faire de la Luminothérapie : 30 minutes peuvent aider à retrouver du tonus.

6. Bouger : hormis les effets physiologiques bénéfiques du sport sur le corps, c’est l’effet de plaisir et de joie qui est ici recherché.

7. Faire de la sophrologie :
• Des exercices de respiration pour lâcher prise et s’apaiser,
• Des exercices de visualisation pour se projeter,
• Des séances de sophrologie pour la détente corporelle et mentale, le lâcher prise et la distanciation par rapport à ses problèmes.

Conclusion: si vous vous reconnaissez dans cette dépression saisonnière, n’oubliez surtout pas d’observer vos pensées, de réformer votre alimentation et de bouger. …

Un commentaire

  1. Article très intéressant, clair et très concret. Merci pour ces précieux rappels et informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *